vendredi 1 mars 2024

LUS

Je l’avais évoqué lorsque ce blog a démarré en mai 2022, je comptais publier "régulièrement" quelques chroniques de mes lectures, au coup par coup. 

Je l'ai fait une fois pour commencer le blog et puis, plus rien... en dehors de ces longues listes que je publiais chaque mois de janvier déjà dans le blog précédent depuis quelques années, en une sorte de rituel marquant la nouvelle année en évoquant la précédente ! 

Qu'on se le dise, cela va changer ! Non mais.

Je me propose en cette année 2024, et ce n'est pas une résolution, à peine une révolution, de publier tous les deux mois un récapitulatif de mes lectures, ce qui au moment où j'écris et que je réfléchis à ce j'écris, présente un premier avantage de "fraîcheur" entre le moment de la lecture achevée et le moment de la rédaction de la note de lecture, et un second avantage de lisibilité et de "digestibilité" en évitant de publier  un énorme pavé annuel de 80 à 100 items par exemple...

Rendez-vous est pris, mes lectures de janvier/février agrémentées de quelques notes - toujours très variables - vous attendront ici le 5 mars !

A bientôt !

    

lundi 26 février 2024

Compartiment 26

 



Annie F.  s’était effondrée dans le train Q.
Elle aurait dû deviner.
Dérisoire… Fini le plan A, elle marchait sur des E, elle n’avait pas vu comment Y couper.
Rétrospectivement, cette série de virages en S …
Elle en avait sans doute manqué un le jour J, mais lequel …et elle s’était trompée sur l’heure H.
 
Elle se sentait vivre une très mauvaise série B.
Loin de WC Fields ou d’Histoire d’O, elle était comme tenaillée entre l’univers de Franz et un épisode de X-Files.
Désespoir…
Pour changer d’R, devrait-elle jouer la suite aux ?
Elle ne savait plus quand cela avait dérapé, à quel moment M
Il s’était joué d’L.  C’était quelque chose d’invisible et d’impalpable comme les UV ou la 4 G.
 
Sa colère enflait. Allait-elle résister à cette N ? 
 
Elle se redressa un peu, se sentant légèrement mieux.
Elle allait passer au plan P, lui remettre les points sur les et les barres aux T …à ce triste Z, comme Zéro.
Elle descendit sur le quai.

jeudi 22 février 2024

Métro etc.

 

Lorsque je tombe sur une consigne comme celle-ci, il ne faut pas me le dire deux fois.

Danlmétro 91, heurdafluanse

Fouledegendan l’évintesizan

Yenakipu onsépadou.

Bocou bocou portablenmin portablocou

écordon oreillant

CouHenfoncé Komsi Hon avétapédeçu.  

Zazie voiça et çaci Zazie, Zazieçassoi

Déjéndécende déjenmonte

l’afoulenkestion sirite kontrinvoizin

çapasse çassbouskul çapleurniche

deuzeur plutar lamèmefoule

garsinlazar

portablenmain ombiliqués

Zazie r’voiça ça reci Zazie Zazie s’rassoi

èlèdebou

doukifondonkça ?

dimanche 18 février 2024

VISION

 




Une vieille maison se révèle pleine de surprises.
Dans d’excellentes conditions, la fumée fleurit.
Sans aucune diffusion d’effusion dans l’infusion.
Proust n’a pas le monopole du thé.
Un chien lorgne sur cinq sucettes géantes.
Son maître est dans la tente, ce n’est pas mon oncle, il n’attend personne.
En réalité, je ne sais pas qui c’est.
Le soleil 1 boit la tasse et s’évapore.
Il scrute dans la buée le soleil 2 à l’horizon, cerclé de nuages.
Il y a bien deux soleils, c’est leur tour d’être bleus comme une orange.
C’est à n’en pas croire ses yeux.
On pourrait les frotter, mais nos bras sont tombés.  
L’oiseau bleu a traversé les espaces.
Sans filtre.
Ce n’est pas un corbeau, il ne sait pas écrire.
Il n’a pas changé, il n’est pas numéroté.
Il n’est pas orange, il est aérien.
Il n’a pas de combinaison.
Et s’il en avait une, il rirait sous cape.