vendredi 3 février 2023

HELP

 


Je me suis enlisée dans l’alphabet

Je coule et croule

Sous les signes typographiques

Les abréviations et les raccourcis

 

La main page 653 faisait des signes

Des pieds peut-être

Des mains sûrement

Comme perdue dans un océan de papier

Elle tentait de s’extirper de l’aspiration

S’était réfugiée dans les marges  

Et, erreur funeste, tournait tournait

Elle regrettait amèrement

De s’être embarquée dans le dictionnaire

Un Larousse édition 2005 pour le centenaire

Elle s’en voulait

De s’être engagée dans les sables mouvants

De cette recherche, quelle occasion manquée quel temps perdu…

 

L’ironie page 595 de l’histoire

Est bien qu’au temps T le Témoin

Venu de la page 1043

pour la sauver 

ne savait pas nager.

Y eut-il jamais plus cruelle 

plus cinglante illustration

De l’expression 

« perdre la main » ?

 

mardi 31 janvier 2023

Top Secret


 

La dent creuse de l'espion contenait un microfilm qui expliquait en langage navajo comment utiliser la puce cachée au fond à gauche derrière la rayure verte dans le tube de dentifrice dont on activait l'ouverture par un code crypté sur papier écrit à l'encre sympathique dissimulé dans un tiroir secret qu'on actionnait en faisant pivoter dans le sens horaire l'ensemble de la bibliothèque après avoir  retiré de l'étagère "L'espion qui venait du froid".

vendredi 27 janvier 2023

TOUT SAVOIR.2

 Comme annoncé, la suite ! 


On le sait aussi très bien :

L’assassin court toujours. (décidément...)

La page se tourne.

Le cœur est sur la main.

Les illusions sont perdues.

Les muscles sont d’acier.

La moutarde est de Dijon.

L’objet est contondant.

Le ressac est incessant.

Les chiffres explosent.

Le tournant nous attend.

L’imagination est vive.

Comme l’émotion.

La musique adoucit les mœurs.

La Fontaine est fabuliste.

La mendicité a des arrêtés.

L’amitié est indéfectible.

La foule est bigarrée.

Le retour de l’être aimé est garanti.

Le trait est tiré.

La polémique enfle.

Les énergies sont libérées.

Le pli est pris.

La mémoire fait défaut.

L’ambiance est feutrée.

En cet affront mon père est l’offensé.

L’incapacité est notoire.

Les champignons poussent dans les coins.

La flamme est déclarée.

Les apparences sont trompeuses.

Le sang ne fait qu’un tour.

La confiance est aveugle.

 

 

On le dit ou on le sait moins, 

on ne s’en doute pas, on ne le sait pas, 

on se le demande peut-être…

 

Il préférait l’orange Homère ?

Ce n’est pas simple non plus de chercher une aiguille dans une botte de loin.

L’assassin est essoufflé.

Prudents, les croque-morts évitent l’expression « Et je pèse mes morts ! »

Fomenter, c’est quand il faut monter un complot ?

Peut-on rendre à Sésame même si on n’a rien pris ?

La morale est dans les chaussettes.

Un coureur de jupons est-il chronométré ?

Être sous les crapauds, ça ne fait pas baver d’envie.

« Passez-moi l’expression » d’accord, mais vous la rendrez ?  

Dans le triangle des Bermudes, les hypothèses usent.

Quand le chêne est adulte, ça lui va comme un gland.

La soupe est une vérité qui sort de la bouche des enfants ? 

Un licenciement poli, c’est être viré à quatre épingles ?

Faire le vide, c’est imiter qui ?

Les bons ennemis ne tiennent pas leurs comptes.

Après M le Maudit, à quand C le connard ?

Quand on les augmente, les dés pensent ?

La location fait le larron.

Rend-on la mouche après l’avoir prise ?

Les baleines regardent passer les bateaux.

Avoir le pied malin, c’est parfois ne pas embarquer.

Fumer la socquette c’est inhaler du mauvais café.

Quand on rate, on fait d’un coup deux pierres.

Le troc c’est un truc de Turc qui prend la tête tout à trac ?

Blanchir sous le carnet, c’est un problème d’inspiration ?

Un caveau, ça peut être posthume trois pièces.

La cerise sur le gâteux, c’est un problème de motricité ?

Les horlogers voient midi à leur porte.

Tromper sa tartine, c’est mettre de l’eau dans son pain.

En réunion on ne se croise pas toujours les méninges.

Il n’y a pas de pharaon dans la pyramide des âges.

Il faut laisser la priorité aux muscades.

On peut avoir plus d’un tour du monde dans son sac.

lundi 23 janvier 2023

TOUT SAVOIR.1

Voici exceptionnellement une rediffusion -en un seul bloc- de deux billets de mon précédent blog. 

Prenez-la comme une remise dans l'ambiance avant un nouveau billet (le 27 janvier) qui poursuivra cette phénoménale réflexion.


Première partie

On sait bien que

L’assassin court toujours.

La rumeur enfle.

La tension est palpable.

L’enquête suit son cours.

Le déficit est abyssal.

La tempête fait rage.

C’est trié sur le volet.

Un ange passe.

C’est le hasard du calendrier.

L’assassin court toujours.

La précision est diabolique.

Le rapport est accablant.

La source est proche du dossier.

C’est compliqué.

Toutes les cases sont cochées.

C’est le même son de cloche.

Le bras de fer est permanent.

Les pluies sont diluviennes.

L’énergie est inouïe.

La source est proche du dossier.

L’assassin court toujours.

 

On sait ou dit moins que 

Achille avait deux pieds et donc deux talons.

Les fakirs adorent le clou du spectacle.

Le chien de ma chienne n’est pas le meilleur ami de l’homme.

La politique de la baudruche s’appuie sur des promesses vraiment gonflées.

L’évidence n’a jamais libéré personne.

L'assassin est essoufflé.

Dans le désert les chameaux bossent.

L’espérance est violente.

L’aplomb n’a pas d’ailes.

Une longue conversation ne se garde pas au congélateur.

Répondre « Danton cul » n’est pas que de l’audace.

Essuyées, certaines défaites ne sèchent pas.

La pointure des bottes secrètes ne se divulgue pas.

Les abricots aussi ont une fin.

Les éoliennes peuvent se faire porter pâles.

Il n’y a en principe pas de compas perdus d’avance.

 

 

Deuxième partie

 

On le sait très bien

La force est herculéenne.

La fermeture est hermétique.

On se prête au jeu.

Les dés sont jetés.

Le flegme est imperturbable.

On est droit dans ses bottes.

L’échec est cuisant.

On est à la croisée des chemins (et…)

On est attendu au tournant. 

L’inventaire est à la Prévert.

L’affaire est dans le sac.

Les hostilités sont ouvertes.

C’est un scénario catastrophe.

Le pavé est dans la mare.

On atteint sa vitesse de croisière.

On apporte de l’eau au moulin.

La question est centrale.

La rencontre est au sommet.

 

 

On le dit ou on le sait moins, on n’en doute pas, 

on ne le sait pas, on se le demande peut-être…


Hérode a été jeune.

Grog n’est jamais complété par Magrog.

Les fourmis fourmillent quand elles pullulent.

Chimène buvait du cidre ?

En russe, Knokke le Zoute se dit paraît-il Knout le Zokke.

La pendaison, ça se commande ou pas ?

Quand tu fumes du haschich parmentier, ça donne la patate ?

Est-ce que le temps arrive à passer quand l’heure est aiguë ?

Hanneton n’est pas le nom d’une chimère amphibie.

Le lapin est une langue morpe.

Le félon parfois fait court.

N’en déplaise à La Fontaine, certains laboureurs n’ont pas d’enfants.

En Israël, quand il fait beau, le ciel hébreu ?

Quand le requin-marteau ne vaut pas un clou, mieux vaut l’interner.

Le serpent d’Hippocrate n’a jamais juré de rien.

 

La suite le 27 janvier 2023